Longue est la route qui mene au Sichuan

Publié le par Kehan, Shale et Rémi

Vous pouvez d'ores et déjà accéder à la nouvelle version de mon blog en cliquant ici !!

J'ai beaucoup a rattraper, les circonstances et moi-meme avons decide qu'aujourd'hui nous ne ferions rien. C'est pourquoi nous avons decide d'user de l'ordinateur de l'hotel toute la journee.

Ca fait tellement longtemps que je ne me suis plus occuper du blog que j'en avait oublie ou j'en etait. Voyons-voir... Je vous avait quitte a Lijiang il me semble...

En ce qui concerne les derniers jours a Lijiang, il n'y a pas grand chose a dire. J'ai beaucoup traine avec ce japonais de Tommy. Le soir venu il sort exhiber ses tallents de Tai Chi Balls Master. Ca en jette quand meme, et puis ca rapporte. Le dernier soir un investisseur audacieux lui a propose un stage dans une colonie pour enfant. Je me demande ce que ca a donne pour lui...



Et le lendemain j'arrivais a Panzhihua, j'avais quelques apprehension au depart. En fait c'est un peu le Clermont-Ferand chinois. La ville a ete batie de toutes pieces au debut de la revolution culturelle pour fabriquer l'armement suffisant pour botter le cul au japonais. Les usines ont ensuite ete reconverties pour fabriquer de l'electromenager. Quand on arrive c'est assez interloquant, ca ressemble assez au film Blade Runner, il y'a des cheminees d'usines qui ont pousse comme des fleurs, y'a les vieilles cheminees desaffectees, y'a la nouvelle usines toute classe avec sa cheminee en miroir, y'a celles qui crachent des flammes. Je n'ai pas pris de photos de mon arrivee car je n'avais plus de batteries, c'etait le plus beau.



C'est bien beau Panzhihua, mais le dereglement de ma sante mentale m'a fait quitter cet endroit au plus vite. C'est beau les villes industrielles, mais sur les photos. Et puis, pas un touriste, pas un non-han, pas un anglophone. Juste au moi au milieu d'un paquet de chinois qui me devisage comme si j'etait un colon debarque de mon navire depuis la Haute-Europe. C'est tres genant.

Mais finalement a Panzhihua, on se fait des amis, et comme d'habitude il faut se faire des cul-sec a la biere degueulasse pour consolider votre amitie. Le probleme c'est quand on se retrouve au milieu d'une dizaine d'amis' chinois.



Finalement je quitte ce qui n'est pas vraiment le paradis sur terre au bout de deux jours. Pour me retrouver dans le train avec le pire chieur que je n'ai jamais vu. Voila exactement le modele d'enfant unique pourri gate par ses parents. Il hurle partout, au moindre incident il se met a faire la gueule. Mais le pire, ce sont les chinois autour de lui "Ho mais quel amouuuuuur!", "Holala il est si mignon quand il se met en colere!"...

Je lui ai passe mon appareil photo (cruelle erreur, il ne l'a pas lache avant d'avoir use toute la batterie). Apres avoir pris cette photo, il s'est mis a hurler comme un hysterique "Je suis groooooooos!!! Je suis groooos!!", avec un grand sourire. Ici gros, ca rime avec beau.



Arrive a Chengdu. Alors la c'est l'extase. Plus besoin d'aller ailleur, remballer vos tickets pour toutes les autres destinations et venez a Chengdu !



Vu comme ca, ca casse pas des briques mais j'aime bien cet endroit. C'est en face de l'hotel. Je me demande souvent si on peu le prendre ce petit tobogan.



Le petit temple a cote de l'hotel, j'aime bien cet endroit. Y'a pas grand chose a faire mais le decore est vraiment sympa.

Pas loin, on trouve le Grand Bouddha de Leshan. C'est assez impressionnant, alors je vous fait une courte description de parc. La caverne au 1000 Boudhha :



L'escalier aux 1000 touristes :



Le grand Bouddha :



Mais le plus beau, c'etait indeniablement ce que regarde le Bouddha. D'ou le proverbe chinois "quand le sage montre la lune du doigt, l'idiot regarde le doigt".



Et puis il a fallut que je rentre a Pekin pour l'operation "je doit prendre un avion". Operation soldee par une lourde defaite. Mais j'ai quand meme revu ce francais de Raph qui a rate son avion avec son ami Theo. Enfin ca doit etre une histoire comme ca parce qu'ils ont du prendre le train de Moscou jusqu'a Pekin. Nous voila dans les jardin du Temple du Ciel a Pekin.



Le revoila en conducteur americain, fumant sa clope au volant de son Monster Truck.



Notre restauratrice prefere. Une fille qui peut faire la cuisine, essuyer la table, prendre les commandes, parler avec ses amis, appeler les clients potentiels... tout ca en meme temps. Une sacree boule de nerfs.



Et puis finalement le groupe de potes s'est aggrandie du fait du surnombre de francais logeant a l'hotel. Voici Florian, membre a vie de la FFEL (Federation Francais d'Envoyage de Lourd). D'ailleurs, vous ne trouvez pas qu'il envoie du lourd le costume ?



Et on a finit par une petite soiree karaoke entre francais, gros delire.



Avec ces droles de loustiques, on est alle voir la Muraille.



On a bu de l'alcool de serpent, de lezard et de sexe de tigre, j'ai du mal a croire que ce soit vraiment du sexe de tigre. Alors je suis aller interroger le patron dans le style discret et amicale : "Naaaaan ! Me la fait pas a moi mon ami. Du sexe de tigre j'en mange tous les midi, avoue que c'est des racines ton truc...". Mais il n'a pas avoue, je ne saurait probablement jamais.



Et puis apres avoir legerement force sur le sexe de trigre, le restaurateur nous a emmene visiter les cuisines. Attention ca envoie du lourd.



Voila, ca sera tout pour ajourd'hui. Je vous donne juste une petite photo choc d'un gamin de la rue que je ne savais pas ou classer.



Lu Kehan.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

flo 19/03/2007 19:07

non je suis pas du tout le flo made in beijing! je vous connais pas, j'ai juste aperçu Tommy au Mama, c'est clair bonne guesthouse!

Lu Kehan (Quentin) 23/02/2007 14:09

Salut c'est Flo made in Beijing, le sudiste qui envoie du lourd ??!!Si c'est bien toi, ça fait plaisir d'avoir des niouz. T'as passé au Mama aussi ? T'as vu ce nippon de Tommy ? Sacé auberge que celle de Lijiang, grosse ambiance et gros délire.

flo 13/02/2007 20:40

salut, c'est marrant j'au vu Tommy aussi à Lijiang, à la guesthouse mama naxi, un truc comme ça, en tout cas je me rappelle bien de la mama, tu dois t'en rappeler aussi si c'est là que t'es passé...!